Logiciels/Production

Tiens, et si je relocalisais mon entreprise (en France) ?!

Ra43nBa oui, le « Made in France » cartonne, Arnaud Montebourg nous l’a dit: il y croit! Au-delà d’une tendance française, on observe cet engouement « nationaliste » dans beaucoup de pays, et de plus en plus de multinationales relocalisent leur production dans leur pays d’origine afin de s’attirer un capital sympathie auprès de leurs concitoyens. (Après le greenwashing, le « terroir-washing »?)

Ça n’a échappé à personne: on veut de l’authenticité, de la qualité, du patrimoine, un retour aux « vraies » valeurs. Ça n’a effectivement pas échappé aux entreprises (qui profitent d’ailleurs amplement de cette manne, au point de développer des arnaques-y’a toujours des cons profiteurs hein!) et surtout, ça n’a pas échappé au gouvernement. Depuis son entrée en poste, notre très cher ministre ne lâche pas sa stratégie de démondialisation. Ok blabla blabla blabla, je ne suis pas là pour faire de la politique, ni de l’économie, mais bon, quand on crée une entreprise, on essaie quand même de se tenir au courant du marché. Enfin un minimum hein! giphy

Donc, je me tiens au courant, et je découvre en ce lundi 22 juillet, la présentation faite par Mr Montebourg de Colbert 2.0 soit, un « logiciel d’autodiagnostic confidentiel et automatisé, qui vous permettra (…) de progresser dans votre réflexion autour d’un éventuel projet de relocalisation« . OK. Ce logiciel est censé nous conseiller, selon plusieurs points de vue et facettes de l’entreprise, sur la continuité de notre production « low cost » (bouh pas bien) vs une réinstallation (ou au moins une partie) dans notre beau pays. En bref, un outil génialissime et révolutionnaire, parce que quand on est dirigeant, on ne sait pas évaluer les coûts cachés de la délocalisation. #ironie #2ndDegré

Mais comme j’aime bien les outils qui sont censés te simplifier la vie, je suis allée fouiner un peu! Et là, lecteur averti, si tu suis bien, tu te dis très vite « hop hop hop demoiselle, tu n’en es qu’à l’étape de projet! Avant de relocaliser, il faut avoir délocalisé! DUH!« . Et je te dirais que logiquement, tu as raison: je n’ai aucune production, donc rien à relocaliser. Mais Bibi s’est dit 2 choses:

  • Je travaille avec des entreprises qui sont souvent amenées à se poser la question de la délocalisation/relocalisation; elles ont globalement le même profil, donc je suis capable d’en tirer un modèle économique. (même si chacune a ses particularités)
  • Admettons que dans mon projet, je sois amenée à développer un produit et que la meilleure idée soit d’envoyer la production super loin. Est-ce vraiment la meilleure des idées? Peut-être qu’en développant mon plan d’affaires, je peux déjà évaluer ces options…?

Donc dans les 2 cas, ça ne me coûte rien d’évaluer cette révolution du web 2.0…(muhaha)

Résultat du test

Bibi se connecte docilement sur https://www.colbert2-0.fr/. Yark! Si tu cherches du beau design web, ne va pas là hein. Bref, je me concentre: l’objectif, c’est pas de faire un site funky, c’est de te parler de tes vilains coûts cachés. Maaaaiiis quand même, un petit peu de design, ça aurait fait de mal à personne!

Page 1Je joue le jeu et je continue. Je lis en diagonale le pavé sur le côté. Qui me dit que j’en aurais pour moins de 30min. Ok, c’est gérable. Pour le reste du pavé, j’ai rien retenu: il était 9h24 sans café… Donc je m’inscris, nomprenomemailentreprisemotdepasseetc, ils me demandent où je veux me relocaliser et combien je fais de chiffres d’affaires: « inférieur à 1 Million d’euros ». Oui, nettement inférieur.

Page 2. Je découvre avec joie et bonheur qu’il y a 48 questions. J’hésite à aller me faire mon café. Je me dis que ça va bien se passer…Question1. OK. Question 2 « Quel niveau de gain de productivité par l’automatisation de votre processus de production en France serait susceptible de déclencher le rapatriement d’une partie de votre production en France ? ». Relire 2 fois. Bien comprendre. Penser au café. « Une seule réponse possible. Si plusieurs semblent envisageables, choisir la plus pertinente.« . Euh. D’accord. Je réponds donc « Non concernée ou ne sait pas« .  C’est ça le plus pertinent pour moi le matin.

Page 2Question 45. Et il est 9h47. J’applaudis (intérieurement), puisque malgré mon endormissement avéré, j’ai effectivement passé bien moins de 30min. Et je n’ai pas trop répondu « ne se sent pas concernée »! Allez, dernière ligne droite.

Page 3En validant la question 48, j’arrive directement sur la page de mon bilan: ça me plaît, y’a de la couleur. Dans le premier onglet « Synthèse », j’apprends donc que pour valoriser mon produit au niveau de la communication mais aussi pour repositionner qualitativement mes gammes, ce serait conseillé de me relocaliser. On me donne même des exemples d’entreprise qui ont fait ça et pour qui ça a marché (forcément). Ok cool. L’option « Télécharger le pdf de votre synthèse » est bien pratique aussi.

Page 4 - BilanAutre option cool: dans le 2ème onglet (votre parcours de relocalisation), on me donne toute une liste d’organismes qui peuvent m’aider aussi bien financièrement que logistiquement au niveau national. Je télécharge la liste (on sait jamais). Par contre le « Envoyer le parcours au correspondant relocalisation », euh. C’est qui ce gars là? Je lui envoie quoi? Qu’est ce qu’il me veut? J’ai testé, j’ai appuyé sur ce bouton, parce que je suis aventurière un ptit peu. Ils m’ont dit « Veuillez patienter ». J’ai patienté 8min et j’ai fermé la fenêtre. Je ne sais toujours pas qui est mon correspondant secret.

Page 5 - BilanHA!!! C’EST JONATHAN!! C’est lui mon correspondant!! Bon, je prends son numéro, son email. Je le contacterai si je dois relocaliser. Il m’aidera à faire la transition. Mais c’est vachement bien fait, c’est directement quelqu’un qui s’occupe de ma région! #wow

Page 6 - BilanJ’ai pas lu cet onglet. Enfin en diagonale. Colbert 2.0 me présente une liste d’entreprises qui ont agi et se sont relocalisées. Et que c’est juste magique ce qui leur arrive. Ok. Jveux bien. Mais 1 entreprise sur 5 est à peu près dans mon marché, y’a pas de nom d’entreprise, leur taille, leur investissement (…), bref, ça me paraît super flou, donc si j’étais mauvaise langue, je dirais que c’est l’onglet « Propagande ». (mais jsuis pas mauvaise langue.)

Page 7 - BilanDans ce dernier onglet, Colbert 2.0 m’offre une série de liens pour accéder à des guides qui répondent à mes problématiques identifiées dans le 1er onglet. Certains sont intéressants.

Page 8 - BilanConclusion:

Colbert 2.0 est très gentil, mais ne m’ a pas appris grand chose quand même. C’est pertinent de revoir tous les aspects qui aident à la prise de décision de la délocalisation/relocalisation de la production, c’est intéressant de retrouver tous ces liens et guides. Mais je crois qu’à l’heure actuelle tout entrepreneur se pose très rapidement ce type de questions, et fait régulièrement les calculs. Cet outil permet toutefois de démontrer la pertinence de la relocalisation, et va peut-être amener certains entrepreneurs à revoir leur position? #notsure Par contre, vu la diversité et la précision des questions, si vous êtes actuellement en train de créer une entreprise, passez le test: il vous permettra de penser à tous les détails de votre production, et vous trouvez à chaque page un petit texte sur la logique économique de la relocalisation (ou la non-délocalisation en fait…)

J’ai voulu jouer un peu avec Colbert 2.0 et je l’ai aussi testé. J’ai mis à l’épreuve son honnêteté et sa franchise! Dans un autre test, j’ai répondu aux questions, comme si j’étais une grande entreprise, qui maîtrise parfaitement ses coûts et son approvisionnement, qui n’a pas besoin de beaucoup de communication pour vendre à ses clients, et qui ne cherche pas de valeur ajoutée à son produit. Colbert 2.0 m’a répondu:

TEST 2cTEST 2Honnête le logiciel…C’est à souligner. Bon, il me redonne quand même le numéro de Jonathan au cas où j’aimerais « un diagnostic affiné »! On vous lâche pas comme ça dans la nature quand même.

Et puis, comme je suis vraiment relou, j’ai voulu voir ce qu’il allait me donner comme diagnostic si aux 48 questions, je répondais « Non concerné(e) ou ne sait pas ». J’avoue avoir espéré un bilan avec « Que voulez-vous qu’on vous dise? Vous ne connaissez même pas votre entreprise!! ». Déception, j’ai eu un poli:

TEST 2ctest non concerneeOui, la même réponse, parce que là, ils ont du se dire que pour des entreprises comme ça, il y avait un gros travail de diagnostic. Donc, rebelote, contactez Jonathan!

Si vous avez assez de café et quelques minutes pour essayer cet outil, n’hésitez pas à me faire part de vos commentaires!

( Et bon courage Jonathan! )

Publicités

2 réflexions sur “Tiens, et si je relocalisais mon entreprise (en France) ?!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s